Quand la gauche tente de faire peur (Comme le FN ?)…

Publié le par Geoffroy

Tout le monde (ou presque) dénonce la montée du racisme. Tout le monde dénonce la montée implicite du FN. Certains avec plus de fougue que d’autres. Certains avec moins de respect que d’autres…
On est scandalisé que le FN fasse des voix en faisant peur. Peur des étrangers, peur de l’inconnu, peur de ce qui n’est pas semblable, peur de ce qui n’est pas nous… Pour le PS, « 
Le Pen souhaite être banalisé », c’est vrai. Mais le problème majeur, c’est la façon dont le PS voit le problème de l’extrême droite. Plutôt que de se dire, comme Nicolas Sarkozy, ces français se sont égarés, le PS les critique, les dénonce ! Plutôt que de comprendre pourquoi ils votent Le Pen, ils nous sortent le « c’est pas bien » des cours de récréation… Plutôt que de convaincre que les idées de Le Pen sont mauvaises (c’est pour cela qu’il doit pouvoir être candidat, car s’il ne l’était pas, cela le renforcerait…) et loin de la réalité, ils ne font qu’être scandalisés… Leur seule stratégie d’attaque, c’est la diabolisation ! Diabolisation tel est leur seul mot d’ordre… Oubliant que « dans les résultats bruts (des sondages), Le Pen est rarement à plus de 3 %.  Les chiffres sont donc systématiquement « redressés ». Les gens, d’une manière générale, ont plus de mal à dire qu’ils votent à droite, et encore plus à l’extrême droite. » (Src : Le site du PS) Cette diabolisation n'a conduit qu’à une chose, une incompréhension entre une partie des français et le PS. Mais le pire, c’est que, finalement, c’est une incompréhension entre français qui est créée.
En fin de compte, ce qui est créé, c’est une forme de racisme et de persécution envers une minorité de la population…
Historiquement, le PS s’est concentré sur la lutte contre l’extrême droite. Aujourd’hui, elle lui ressemble de plus en plus… Elle avait commencé par soutenir tous les indépendantistes (dont des racistes – anti-blanc - http://geoffroybloggeurump.over-blog.net/article-4923544.html) plutôt que les autonomistes. Elle préfère diviser pour mieux régner ! Alors que le FN nous ramène aux croisés (ce qui permettait, au moins, de souder un peuple – comme le font actuellement les extrémistes islamistes et la guerre sainte…), la gauche préfère la division. L’éclatement.
Car quand les cités flambent, quand la violence et les extrémistes de droites surgissent, quand la tribu Ka apparaît, la gauche sourit. Elle reste fidèle a elle-même, et même si son programme sécuritaire est par certains points plus sécuritaire que la droite, elle veut nous faire croire que ce qui est important, c’est le dialogue et le social. C’est un message « Peace & Love » encadré par l’armée… On peut lui avouer une grande qualité en tant qu’opposition. Elle s’oppose ! Le seul problème, c’est qu’elle s’oppose à tout ce que la majorité propose, même ce qu’elle approuve silencieusement (pour mieux le proposer lors de cette campagne ?)… Juste en passant, elle s’oppose même à des mesures proposés par l’UMP alors qu’elle est allée applaudir des mesures similaires proposées par des gauches d’autres pays…

 

Mais revenu sur ce que le PS tente de faire… Et oui, le PS assimile la droite (UMP) au FN. Elle dénonce ce que pense la moitié des français.
Plutôt que de convaincre que l’extrémisme n’est pas une bonne direction (comme le fait Nicolas Sarkozy), la gauche montre du doigt, faute d’arguments intelligents. Le seul problème, c’est qu’elle montre du doigt également toute la droite. Toute une partie de la population, non raciste, qui doit se sentir gênée de voter à droite ! Elle fait l’amalgame entre le FN et l’UMP. Un mot commun, « droite » : Ils sont pareil… Oubliant que l’extrême gauche dont elle se rapproche de plus en plus, est, par certains aspects, loin d’être meilleure que l’extrême droite !

Publié dans PS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article