« La Femme fatale »

Publié le par Geoffroy, Bloggeur UMP

Ségolène Royal et François Hollande ont procédé à une assignation contre le livre « La Femme fatale ».

Cette procédure civile pour « atteinte à l'intimité de la vie privée » et « diffamation » vise plusieurs passages du livre. Elle vise les deux auteurs de ce livre, les journalistes Ariane Chemin et Raphaëlle Bacqué, ainsi que l'éditeur Albin Michel.
 
Les journalistes évoquent notamment une "crise conjugale" au sein du couple, qui "prend un tour politique" avant l'investiture de Mme Royal à la candidature présidentielle. Le livre dit par exemple que Mlle Royal aurait chassé de leur domicile commun son compagnon (allant trouver refuge chez des amis, notamment Julien Dray, puis Jean-Pierre Mignard).
 
On aurait une diffamation page 36: l'ami du couple, le député Julien Dray, aurait expliqué "discrètement aux journalistes (...) que la crise est désormais ouverte entre Royal et Hollande". "Ségolène tient une grenade dégoupillée dans la main. Elle lui a dit: Si tu vas chercher Jospin pour me faire barrage, tu ne reverras jamais tes enfants!"…
 
Et une atteinte à la vie privée, car le livre « insinuent que François Hollande (avait) une liaison avec une journaliste » (Pages 13-14 : « depuis quelques temps, déjà, Ségolène Royal multiplie les scènes de jalousie (...) Elle s'inquiète aujourd'hui de le voir trop préoccupé d'une journaliste, belle, blonde et vive, chargée par son journal de suivre le PS »).
Le livre explique également que la candidate socialiste aurait « subi, à l'été 2005, une intervention chirurgicale pour réaligner ses dents, remodeler son menton et son sourire » (page 110). Peut-être, devrait elle attaquer d’autres journaux qui ont diffusé l’information bien avant la sortie de ce livre (Par exemple, Capital, dossier spécial élections…)…
 
Pour la défense des journalistes, voici une déclaration d’Ariane Chemin : « Nous avons voulu faire un récit politique de la campagne, qui nous semblait très opaque. En faisant ce récit, nous avons constaté qu'il existait des divergences politiques entre Ségolène Royal et François Hollande, qui s'imbriquaient dans un conflit privé ». Avant de rajouter, « A partir du moment où le premier secrétaire du PS et la candidate forment un couple, il y a imbrication de la vie politique et de la vie privée. On ne pouvait expliquer cette campagne en occultant cette situation »
 
L’avocat du couple (du PS) précise que la procédure intentée ne vise pas à faire interdire le livre, mais demande un "jugement ordinaire"… En clair : des sous ! Et oui, 150.000 euros de dommages et intérêts ! Voici le découpage : 30.000 euros pour Ségolène Royal et 50.000 euros pour François Hollande au titre de la violation de l'intimité de la vie privée, et 70.000 euros pour Ségolène Royal au titre de la diffamation.
Conclusion, le couple Hollande-Royal est pour la liberté de la presse… Seulement s’il touche une part des profits… A quand, comme Paris, une vidéo X de Hollande et Royal (plus jeune… ;)) ?
D’ailleurs, l’organisation Reporters sans frontières a même écrit au couple car ils considèrent le montant réclamé comme étant « exorbitant »…
 
Quand à ceux qui disent qu’il y a violation de la vie privée, je répondrais par leur même argument concernant Nicolas et Cécilia… Qui a invité les caméras en 1992 pour la naissance de sa fille Flora (alors qu’elle était ministre de l'Environnement) ?

Est-ce qu’ils peuvent obtenir cette jolie somme (ça risque de faire augmenter leur ISF… ;)) ?
Sachant que Jean-Pierre Pernaut et sa compagne a obtenu en 2006 526.500 euros en réparation de préjudices pour atteinte au droit à l'image et à la vie privée (contre plusieurs journaux). Les Grimaldi ont récupéré 440.800 €. Jenifer Bartoli (Star Academy 1) a eu 145.000 €. Patrick Bruel et son épouse Amanda ont reçu 131.500 €. Claire Chazal 116.000 €, Cécile de Ménibus (La méthode Cauet) 104.500 €, Benjamin Castaldi 95.500 €, Laura Smet 94.000 €, Philippe Torreton 89.000 € et Zinédine Zidane 85.200 € (Src : Capital).
Plusieurs  de ces personnalités reversent tout ou partie de leur dommages et intérêts à des associations caritatives. En sera-t-il de même pour Hollande et Royal ? Après tout, ils n’aiment pas les riches et les capitalistes…

Publié dans PS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article