Immigration et identité nationale.

Publié le par Geoffroy

Depuis que Nicolas Sarkozy a évoqué son souhait de créer un ministère de l'immigration et de l'identité nationale, une polémique s'est créée autour d’une notion interdite, l’identité française.

L'identité d'une nation c'est une langue, une histoire, une culture et des valeurs… Mais surtout, une nation, c’est un la conscience d'une appartenance à un même groupe.

Il faut arrêter d’avoir peur d’associer certains mots. Une immigration est réussit quand ces immigrants sont bien intégrés à la population. Finalement, quand ils ont les mêmes valeurs, la même identité que ceux de la nation les accueillants !
Est-ce qu’un migrant doit pratiqué la culture du pays ou ils vont ? Pas forcement, mais ils doivent la respecter. Doivent–ils connaître son histoire ? Au moins partiellement, car c’est elle qui est à la base de la culture nationale. La connaissance de sa langue et de ses valeurs est indispensable pour s’intégrer correctement !
Quand Nicolas Sarkozy propose qu’un immigrant qui aspire à vivre durablement en France fasse l'effort d'apprendre à parler le français, c’est une demande naturelle ! Si on veut qu’il s’intègre, mais aussi que leur famille s’intègre, que leurs femmes apprennent les droits qu’elles possèdent, il faut que tous migrants apprennent un minimum de chose sur la France avant de pouvoir devenir français !

Un point pour finir, si on veut lutter contre l’extrémiste, il faut oser parler de ce qui fait son fond de commerce ! Nicolas Sarkozy a été le premier à le faire, la gauche l’a hué. Ségolène Royal vient de comprendre son erreur, déclare « pas de ouh » (huer est un mot difficile… ;)) et parle enfin de la marseillaise et de drapeau français !

Pour lutter contre le racisme, l’intégration est le seul moyen. La compréhension et le partage de l’autre le seul remède. Quand des associations anti-racistes font passé le message inverse, ont doit réagir. Quand le Cran (dénoncé par des associations antillaises comme raciste) le Mrap (président connu comme pratiquant le communautarisme musulman), et les Indigènes (qui séparent les Français entre colonisateurs et colonisés) compare Nicolas Sarkozy à Jean-Marie le Pen, quand elle se permet de prendre des positions politiques, mais surtout quand sur le terrain, elle passe son temps à recenser les discriminations (je n’ai pas dit qu’il ne faut pas le faire), elle passe à coté du plus important, une association anti-raciste ne doit pas être politisé, elle ne doit pas servir que de dénonciateur. Elle doit faire évoluer les mentalités. Elle doit être plus haute intellectuellement que les racistes… Plutôt que de prôner des quotas (Je ferais un article plus tard à ce sujet. – Une question, comment va vivre moralement une personne de couleur dans une entreprise raciste ?) dans les entreprises elle doit montrer l’idiotisé que de penser que les minorités sont moins capables que la majorité… Ces associations, plutôt que de se politiser doit faire de la prévention, elles doivent sensibiliser la population à la différence… pour que cette différence devient l’identité de notre nation…

Publié dans Immigration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article